Rechercher
  • Dino CINIERI

Le projet de l'A45

Mis à jour : mai 4


L'A45, fer de lance d'un plan de relance national !


En plus des mesures d’urgence déjà énoncées par le gouvernement dans le cadre de la crise du Covid-19, je préconise un soutien fort aux entreprises par une annulation, pure et simple, des charges sociales et fiscales, le doublement du fonds de solidarité, la prise en charge partielle des loyers des entreprises les plus touchées et, enfin, la mise en œuvre d’un plan d’investissement sur la base d’une politique de grands travaux d’utilité publique.

Sur ce dernier point, j’ai interpellé Madame Elisabeth Borne, Ministre de la Transition Écologique et des Transports, ainsi que Monsieur Bruno Le Maire, Ministre de l’Économie et des Finances, lors de leur audition conjointe devant la commission des affaires économiques et du développement durable de l’Assemblée nationale: pour leur rappeler qu’un projet de grande ampleur garantissant plusieurs années d’activité pour les entreprises impliquées et leurs sous-traitants et la création de milliers d’emplois dans le respect des normes sanitaires, est prêt à voir le jour.

Il s’agit bien évidemment du projet de construction de l’autoroute A45 reliant la Ville de Saint-Étienne et la Ville de Lyon : la déclaration d’utilité publique et les procédures administratives liées à cet aménagement sont validées et son budget, avant la volte-face duGouvernement, était finalisé grâce au financement croisé du délégataire, de Saint-Étienne Métropole, du Département de la Loire, de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et de l’État.

J’estime que l’A45 est un projet d’intérêt général, qui induirait la création de centaines d’emplois, à court terme, et irriguerait toute l’économie locale à moyen et long terme ; et que sa réalisation est encore plus nécessaire dans le contexte de crise que nous traversons.

Dans sa réponse le Ministre de l’Économie et des Finances s’est déclaré ouvert à cette idée "pourquoi pas sur les grands chantiers dans le cadre du plan de relance" et a indiqué qu’il étudierait la possibilité.

Bien entendu, j’adresserai en parallèle une Question Écrite sur ce point au Ministre Bruno Le Maire : pour disposer d’une réponse circonstanciée !