Outils de travail

EMPLOI, TRAVAIL ET RETRAITES

EMPLOI ET TRAVAIL 
Nous prônons l'augmentation du
temps de travail : en permettant aux entreprises, ou aux branches selon la taille, de sortir des 35h et de fixer elles-mêmes, par le dialogue social, le temps de travail qu’elles appliqueront.

Nous souhaitons revenir à une réelle défiscalisation et désocialisation des heures supplémentaires en supprimant totalement, comme en 2007, les charges et les impôts (actuellement les charges patronales restent dues par les employeurs sur les heures supplémentaires, ainsi que la CSG et la CRDS pour les salariés).

Nous voulons réduire le coût du travail en appliquant la baisse les charges patronales jusqu’à 3 SMIC pour encourager l’emploi et renouer avec une vraie ambition industrielle pour la France.

Réduire les impôts sur le chiffre d’affaires des entreprises. Ces « impôts de production », trois fois plus élevés en France que dans le reste de l’Europe (et six fois plus élevés qu’en Allemagne) plombent notre production industrielle. Ils pénalisent lourdement les entreprises françaises, y compris celles qui ne font pas ou peu de bénéfices. Les pertes de recettes pour les collectivités seraient strictement compensées par l’État.

INNOVATION ET EMPLOI
Nous nous engageons à développer l'apprentissage pour les jeunes et incitons nos entreprises à investir et innover. Nous souhaitons introduire une clause obligatoire dans les marchés publics afin de privilégier le critère de proximité. Ce critère pourrait prendre en compte l’empreinte carbone, la saisonnalité et le développement durable des produits. Nous refusons les accords de libre-échange contraires à nos intérêts comme le CETA ou le MERCOSUR qui présentent des risques sanitaires, soumettent nos producteurs une concurrence déloyale et contribuent à l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre.

Nous soutenons la recherche et l’innovation (véhicules électriques, hydrogène…) car la transition énergétique ne se fera pas sans une véritable rupture technologique.

ENERGIE

Nous soutenons l'annulation des augmentations de taxes sur l’énergie appliquées en 2018 car elles relèvent de l’écologie punitive. Plutôt que d’investir des milliards d’euros supplémentaires dans l’éolien qui n’est pas efficace pour réduire nos émissions GES, nous voulons investir dans des projets locaux (biomasse, méthanisation) et dans des pompes à chaleur (géothermie, aérothermie) et se concentrer sur l’efficacité énergétique et le secteur des transports. Décarboner le secteur du bâtiment permettrait de baisser de 20% les émissions de gaz à effet de serre de la France.

Pour cela, nous souhaitons préserver l’excellence nucléaire française car elle fournit une énergie décarbonée et compétitive à la France. Si l’on veut par exemple accélérer la conversion électrique du parc automobile, il est indispensable de disposer d’une énergie décarbonée dont le coût n’est pas exorbitant. Rappelons que l’Allemagne a fermé ses centrales nucléaires mais émet deux fois plus de gaz à effet de serre que la France. 
Nous pensons qu'il faut prendre en compte l’acceptabilité sociale et la pollution visuelle de certaines ENR, dont l’éolien terrestre : il faut faire un moratoire pour tous les projets éoliens où il n’y a pas de consensus et investir uniquement sur le repowering et l’éolien offshore.

Nous voulons continuer à investir, avec l’Europe, dans de grands projets structurants pour le report modal comme le Lyon –Turin et le Canal Seine –Nord. 

 

INCLUSION

Nous soutenons les personnes en situation de handicap et leurs familles en favorisant l'implantation de nouvelles structures d'accueil, en revalorisant l'Allocation Adulte Handicapé (AAH) et l'Allocation d'Éducation de l'Enfant Handicapé (AEEH). 

 

VIE ASSOCIATIVE
Nous accompagnons l'engagement associatif, garant du vivre ensemble et de la fortification des liens sociaux. 
 

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
  • YouTube - Cercle blanc
  • Instagram - Cercle blanc